Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Atteindre la confiance intérieure

Atteindre la confiance intérieure
24 juin 2019 Sandy

Document pour:

Longchenpa, « La Trilogie de la relaxation », Cours 6: L’ami spirituel

 

Atteindre la confiance intérieure 

Une fois que nous entrons dans un vrai processus de découverte de soi, nul ne peut ôter notre confiance en nous ; l’inspiration vient de l’intérieur et nous connaissons sans aide extérieure.

[…] Quand l’expérience méditative fait vraiment partie de nous les qualités spirituelles s’expriment dans notre vie quotidienne et nous pouvons avoir confiance que notre conscience méditative nous accompagnera dans toutes les situations que nous rencontrerons.

Une fois que cette inspiration, cette confiance en nous, devient notre enseignant et une fois que nous entrons en contact avec ce guide intérieur, nous pouvons toujours nous fier à notre expérience et à notre réalisation plutôt qu’ ce qui est extérieur à nous-mêmes. Notre vie quotidienne nous donne la substance de notre apprentissage. est la matière première – notre chair, notre souffle, notre environnement. Quand nous apprenons à nous accepter et à nous apprécier sans égoïsme, au lieu de nous débattre dans la négativité et l’auto-condamnation, nous commençons à développer des qualités positives – la force, la confiance.

Pourtant, bien que le potentiel d’illumination soit toujours en nous, la plupart d’entre nous n’en font pas l’expérience. Nous sommes prisonniers de notre mental dualiste. Les cultures et les religions tendent à nous enseigner une vue dualiste de l’existence et la plupart d’entre nous ont des difficultés à se libérer des concepts rigides de ces systèmes. À cause de notre tendance à polariser l’expérience, nous oublions d’employer notre conscience dans des situations difficiles. Nous devenons « attachés » à un problème et nous le laissons contrôler notre mental, ou nous sentons que nous devons évaluer la situation. Nous perdons du temps et de l’énergie. Toutefois, comme notre expérience méditative s’approfondit, nous éprouvons moins le besoin de discriminer et de juger. Nous commençons à transcender nos tendances dualistes en développant la stabilité et l’harmonie et en réalisant que l’on trouve la vérité spirituelle en nous-mêmes et dans notre vie quotidienne.

Nous pouvons avoir l’idée qu’il existe un lieu de compréhension ultime – mais le ciel n’est pas nécessairement ailleurs. Il est dans la nature de notre esprit et nous y parvenons par la méditation. Nous acceptons simplement chaque situation comme elle vient et nous suivons nos conseils intérieurs – notre intuition, notre propre cœur. […]

L’attention constante à tout ce que nous faisons est même plus importante que le méditation et la pratique formelles car, quand nous sommes attentifs à chaque instant, notre confiance et notre équilibre augmentent. Et finalement nous comprendrons que toute pensée, toute parole et toute action sont cruciales pour nous-mêmes et pour les autres.

En étendant cette compréhension dans notre vie quotidienne, nous pouvons apprendre à maintenir continuellement une qualité d’ouverture. Quand nous restons ouverts, alertes et attentifs, nos émotions et nos problèmes ne peuvent plus nous accabler. Nous pouvons leur permettre de surgir sans nous en emparer et ainsi nous ne sommes plus pris dans des orages émotionnels.

Tout comme les scientifiques testent leurs théories en laboratoire, nous pouvons nous tester dans la vie quotidienne. Quand nous sommes équilibrés et satisfaits, que nous trouvons que notre mental est clair et notre cœur ouvert, alors nous savons que nous commençons à entrer en contact avec la vérité qui est en nous. […]

Aussi, comme une personne tâtonnant dans l’obscurité qui trouve un guide sûr, une fois que nous avons pris contact avec notre force et notre conscience, nous ne devons pas les laisser partir. C’est important car il y a des moments où nous nous sentons faibles ou spécialement vulnérables. Il n’est pas toujours facile d’avoir foi en son propre jugement mais quand nous suivons la vérité telle que nous la comprenons, nous apprenons à avoir confiance en nous et à nous réjouir de chaque moment. Quand nous avons vécu de cette manière, nous pouvons regarder en arrière et nous rendre compte combien nous avons appris et accompli, et combien nous sommes heureux d’avoir obtenu tant de compréhension. Maintenant nous en savons assez pour avoir confiance en nous et c’est une formidable source de direction et de protection.

Tarthang Tulku, « La quête de l’harmonie : Atteindre la confiance intérieure », Trédaniel, 2003, p.111-117.